La chambre d’ouïe

8 ép.
-5/0 db
90 Hz/12 kHz
10 UTC 29 +0000 +00:00 UTC 0 2019-11-10T22:29:30+00:00 Sun, 10 Nov 2019 22:29:30 +0000 1573424970

expérience d’écoute en binaural et création web de Julie Vacher

Il est recommandé d'utiliser un casque audio pour la lecture du site • Il est recommandé d'utiliser un casque audio pour la lecture du site • Il est recommandé d'utiliser un casque audio pour la lecture du site • Il est recommandé d'utiliser un casque audio pour la lecture du site • Il est recommandé d'utiliser un casque audio pour la lecture du site • 
Elle porte plusieurs noms.
Elle tourne sur elle-même à l’intérieur d’elle-même.
Elle s’échappe et revient. À l’envers.
Elle devient ce qu’elle lit.
À l’envers.
En désordre.
En désordre.
Elle compte le nombre de fois où ça touche à gauche.
Elle se concentre.
Elle se concentre.
Au hasard.
Au hasard.
Au hasard.
Elle a peur de ses oreilles.
Elle est normale.
Elle ne veut pas maîtriser sa parole.
Elle n’est pas folle.
Elle divague.
Elle hurle en parlant.
Elle entend plus qu’elle ne pense.
Elle tourne en boucle.
By chance.
Elle recommence.
Elle recommence.
Elle est plusieurs.
To say it once.
Elle arrive pas à faire sortir les mots. Plusieurs fois.
Plusieurs fois.
Elle les attend, les mots.
Elle est pas malade.
Elle le sait pas.
Elle le sait pas.
Elle le sait pas.
Elle entend sa voix dans une autre langue.
Elle parle couramment une langue qui mélange deux langues.
Elle s’enfonce.
Elle bouge.
Elle nous les présente.
Elle se présente à vous en sept chapitres.
Elle se décline.
Elle s’invente.
Elle déchante sans chanter.
Elle tourne.
Elle zigue-zague.
Elle bafouille.
Elle rebondit.
Elle ricoche.
Elle fait des allers-retours.
L’omnisciente(01:23) sait qu’elle porte plusieurs noms. Elle écoute et elle parle, elle est une et sept.
La misophone(02:20) n’entend pas de voix mais sa chaussure. Elle qui ne supporte pas ce qui vient des autres a fini par détester sa propre extension de corps.
L’hyperphasique(01:48) est contrariée par le niveau de vibration de ses cordes vocales. Elle ne préfère pas ses essuies-glace.
La somniloque(06:59) n’a pas de problème de sommeil. Elle ne sait pas se taire en dormant.
La phonophobique(03:20) susurre en flippant. Elle se répète et s’échoïse cycliquement.
L’écholalique polyglotte(01:58) aime le hasard. Elle n’est jamais déçue par le goût du gain.
L’aboulique(02:07) est congestionnée par les mots. Elle manque de volonté et s’est habituée aux vides.
L’hyperacousique(03:36) ne savoure pas les sons. Elle intériorise et vocalise sa gêne.

« La chambre d’ouïe » propose une expérience d’écoute en binaural dédiée au langage et à ce qui s’y manifeste comme symptôme. Apparue en même temps que la stéréo, le binaural est une technique dédiée à l’écoute au casque qui permet une expérience sensorielle en 3D (360°) à partir d’un son en stéréo. Dans un contexte de sur-représentation de la maladie favorable à l’hypocondrie, des femmes témoignent de leurs néo-pathologies et archéo-manies. Imprégnées de poésie sonore, les sept voix hésitent, d’une strate phonique à l’autre, entre intelligibilité et acoustique : elles disent et se reprennent.

Que ce soit celle de la misophone, de la somniloque ou de l’aboulique, les voix flirtent avec nos oreilles et font toutes état d’un rapport problématique à l’écoute et à la parole. Le déplacement de la parole, sensible grâce à l'écoute en 360° avec un casque audio, est écrit en résonance avec la manie/la pathologie du personnage qui s’exprime : en balayage avant/arrière, en tourbillon, tout en relayant ses affects.


La création web « La chambre d’ouïe » met en relation l’interactivité de ce médium et une nouvelle lecture de la création sonore installée « Les Parlants & les Écoutants ». Parallèlement à la spatialisation du son, l’œuvre prend le parti du web et dessine une poétique de l’aléatoire sur l’interface.

ProductionAvec le soutien à un projet artistique du Centre national des arts plastiques (CNAP) et Le Fresnoy - Studio National des Arts contemporains.
CréditsJohana Beaussart (voix), Clément Decaudin (ingénieur son), Olivier Jonvaux (programmation web)
RemerciementsThierry Fournier, Blandine Tourneux, Cindy (les parlants et les é)Coutant, Éric Prigent, Madeleine Van Doren, Daniel Dobbels, Léna Araguas


Les Parlants et les Écoutants — 2018, installation sonore (9 canaux) et lumineuse (10 canaux), avec la voix de Johana Beaussart, assises, 27 min. Images : vue de l'installation au Fresnoy.

© Julie Vacher 2019 — Programmation : Olivier Jonvaux — Font : Bandeins Sans & Bandeins Strange — CMS : Kirby 2.5.12